Quand Ambazac vibre au son des baskets…

gendarmes

Cela faisait des années que je souhaitais participer au trail des Gendarmes et des voleurs de temps dans le Limousin à Ambazac, avec mon frère ! J’avais eu d’excellents retours d’amis et de membres de mon club concernant l’ambiance et le parcours. Ce trail s’intégrait de plus parfaitement dans mon plan d’entraînement en vue de mon ultra de juin.

Originaire de la région, je connais très bien les monts d’Ambazac et je me suis lancée dans cette aventure non sans quelque inquiétude : difficile de trouver en région parisienne des terrains de jeux aussi vallonnés pour s’entraîner !

Mais comme le dit l’expression, je n’ai pas été déçue du voyage !

Un cadre verdoyant somptueux

ambazac

Située au centre de la France dans le département de la Haute-Vienne (87), Ambazac est une bourgade de plus de 5 000 habitants au pied de petits monts dont l’altitude varie entre 500 et 700 mètres.

Imaginez de la verdure à perte de vue ! Des forêts, des prés et des étangs qui se déclinent dans des nuances inconnues des palettes des plus grands peintres ! Un vrai paradis pour les traileurs ! Une bouffée d’oxygène pour une Beerunneuse soumise toute la semaine à la pollution de la région parisienne !

tenue.jpg

Une chasse à l’homme ?

La première fois que j’ai entendu parler de cette course, je me suis demandé pourquoi elle portait un tel nom ?

À l’origine, il est bien question de gendarmes : il existait à Limoges un dix kilomètres qui portait le nom de Foulées de la gendarmerie. Dans les années 2000, voyant l’essor du trail, la ville décide d’organiser une manifestation d’ampleur nationale : elle propose alors un 32 kilomètres et une randonnée pédestre. Verront le jour, plus tard, une course découverte de 10 kilomètres et une épreuve pour les enfants.

Actuellement, cette manifestation propose 6 courses pour satisfaire toute la famille.

Ambiance, show et sport !

Je ne m’attendais pas à trouver un village de course aussi grand en arrivant sur le fabuleux site du Muret : plusieurs exposants présentant des courses nationales, des stands plus commerciaux (Gatorade, DIADORA, Le Pain du Campagnard, cryothérapie…), la présence d’associations caritatives (Grégory Lemarchal notamment) ou encore des animations (tyrolienne, mur d’escalade, tir…) pour toute la famille !

Cerise sur le gâteau : à peine arrivée, j’ai reconnu la voix de l’animateur de choc de bien des courses, j’ai nommé Dominique Chauvelier dit « Chauchau » !

Il faut dire qu’il y avait du beau monde sur les différentes courses, notamment un athlète que je suis depuis plusieurs années (n’y voyez aucun chauvinisme !) : Thierry Breuil, un enfant du pays, qui a remporté maintes fois les différentes épreuves.

Mais l’un des moments les plus intenses a sans conteste été le départ : un véritable show a été offert aux participants des deux grandes courses !

Nous avons ainsi pu contempler des sauts en parachute depuis un hélicoptère et notre départ a été donné par des gendarmes en tenue d’époque sur des chevaux !

parachute

Un moment tout simplement inoubliable ! Je crois que nous sommes d’ailleurs plusieurs à avoir pris des photos sans nous préoccuper du coup de feu de départ !

chevaux.jpg

Et le sport dans tout ça ?

Qu’on se rassure, le parcours avait été savamment étudié pour que chaque traileur reparte satisfait : de la boue, des côtes (mention spéciale au mont Gerbassou et à l’escalier de la chapelle en toute fin de parcours, qui a fini de raidir les cuisses de certains coureurs), des ruisseaux (si vous aimez courir avec des pieds secs, abstenez-vous !), des sous-bois absolument magnifiques, des petits villages splendides avec des habitations en pierre et des sentiers ombragés.

Mais ne vous y trompez pas ! Cette promenade est loin d’être bucolique, puisque le parcours du 32 kilomètres comptait 1100 mètres de dénivelé.

voleurs

Pour information, 24 % de femmes étaient inscrites sur le 32 kilomètres !

Les Beerunneuses étaient donc bien représentées.

Un public et des bénévoles investis

Impossible de finir cet article sans évoquer l’ambiance vraiment spéciale de ce trail : dans chaque village traversé, les habitants sont sortis pour nous soutenir, certains étaient présents à des points stratégiques (dans les côtes !) et avaient une parole encourageante ou drôle.

Un autre moment fort de cette course restera pour ma part l’ascension des marches de la chapelle : la fatigue est bien présente lorsqu’on arrive au pied de l’escalier, il reste à peine 700 mètres, mais ils semblent infinis.

Tout à coup, les gens présents en nombre se mettent à scander votre prénom : vous sentez alors une sorte de regain d’énergie, vous puisez dans les forces qui vous restent comme si vous ne vouliez pas décevoir ce public éphémère, alors que vous ne connaissez personne.

J’ai savouré cet instant…

Que dire également des bénévoles ? Souriants, attentionnés, à la bonne humeur communicative…

Un grand merci aux personnes qui soignent aussi nos petits bobos : grâce à elles, ma compagne de course sournoise (une douleur liée à la luxation d’un orteil) s’est faite plus discrète après un strap au dixième kilomètre.

Partager ce moment avec mon frère a généré une émotion indescriptible : je suis admirative de sa détermination et de son mental, malgré sa maladie.

Un final mémorable

Nous sommes tous repartis, je pense, avec des images féériques de notre belle nature et une assiette « collector » en porcelaine (il ne faut pas oublier que Limoges est une ville d’art et de tradition !).

assiette.jpg

Seul petit bémol : je suis toujours sidérée que des gens puissent jeter leurs gels ou leurs emballages en plastique sur ce genre de courses, alors que des poubelles étaient mises à disposition tous les 5 kilomètres.

Au lieu de sanctionner des coureurs portant des écouteurs, ne vaudrait-il pas mieux être plus stricts avec ceux qui dégradent nos plus beaux sentiers ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s