Remise des pendules à l’heure avec la Team TomTom sur les 20 kilomètres de Paris

tour eiffel.jpg

Participer aux  20 kilomètres de Paris quand on est agoraphobe et qu’on n’a pas remis les baskets pour une course sur route depuis plus de deux ans ?

Un comble pour la Beerunneuse que je suis et qui s’est retrouvée ce dimanche 9 octobre au milieu de plus de 25 000 coureurs !

Mais c’est aussi un challenge que j’ai décidé de relever, tant sur un plan personnel que sportif : l’an dernier, à la même date, j’étais hospitalisée et vivais des moments difficiles. Relativiser permet d’avancer…

Ma reprise au mois d’avril cette année avait été un peu compliquée : le souffle me manquait, les crises d’asthme étaient récurrentes et j’avais beaucoup perdu.

Pour couronner le tout, impossible d’aller régulièrement à mon club pour m’entraîner, entre mon travail et mes responsabilités de maman.

Mais lorsque j’ai su que j’allais intégrer la Team TomTom, je n’ai pas hésité une seule seconde : partager un moment de plaisir dans une bonne ambiance et un groupe solidaire a suffi à me décider.

La Team TomTom, adepte des Grands Plaisirs Simples

                                                     La Team TomTom 2017

Est-il encore nécessaire de présenter la société TomTom ?

Créée en 1991 par des étudiants néerlandais, la société qui s’appelait alors Palmtop était spécialisée dans les logiciels pour PC de poche.

Ce n’est qu’en 1998 qu’elle prend le nom de TomTom et décide de développer des systèmes de navigation. En 2004, le premier assistant de navigation portatif, le TomTom Go, est lancé.

Connue à l’international, la société a passé en 2013 un partenariat avec Nike et s’est lancée sur le marché des montres de sport avec des produits pour les runners, les cyclistes et les nageurs, ainsi que les golfeurs depuis 2014.

https://www.tomtom.com/fr_fr/

Rien de surprenant à ce que TomTom soit donc l’un des partenaires officiels des 20 kilomètres de Paris.

Nous étions nombreux à venir courir sous les couleurs de la Team TomTom, ce dimanche 9 octobre 2016.

Notre signe distinctif ? Un beau tee-shirt vert qui nous a permis d’être facilement reconnaissables sur la course – il était d’ailleurs particulièrement plaisant de se croiser sur le parcours et de s’encourager les uns et les autres, une véritable émulation !- et nos montres, bien évidemment.

tee shirt tomtom.jpg

J’ai couru avec le modèle GPS TomTom Runner Cardio que j’ai particulièrement apprécié : je ne suis pas une adepte des ceintures cardio qui me gênent et m’oppressent. Avoir le cardio au poignet est en ce qui me concerne un véritable plus.

Ce qui me séduit avant tout dans ce modèle  ? Sa simplicité d’utilisation !

J’ai déjà utilisé plusieurs montres et celle-ci me plaît particulièrement : outre l’esthétique, le cadran est très fonctionnel et permet d’avoir une vision rapide des différents éléments de sa course.

Bon, je dois en revanche reprendre quelques réflexes de « routarde » : pratiquant le trail et plus précisément l’ultra depuis quelques années, j’ai perdu celui d’arrêter mon chrono en franchissant la ligne d’arrivée !

Heureusement que l’application TomTom permet de reprendre les grandes étapes de sa course afin de l’analyser !

Une ambiance festive

Afficher l'image d'origine

Comme je le disais précédemment, je ne suis pas une adepte des courses avec trop de participants : je suis agoraphobe.

Ma première prouesse sur ces 20 kilomètres a donc été de braver mon angoisse dans les sas de départ.

25 000 personnes, c’est plutôt impressionnant en comparaison des trails de 600 ou 700 personnes sur lesquels je m’élance habituellement !

J’avais tenté quelques semaines auparavant une première immersion dans la foule avec La Parisienne et l’expérience avait été plutôt positive.

En arrivant dans mon sas, j’ai réussi miraculeusement à retrouver une amie traileuse, Christine, et je crois que cette rencontre m’a permis de braver mes appréhensions. J’en profite d’ailleurs pour la remercier.

christine.JPG

                                                 Christine, une amie traileuse

J’ai ensuite rejoint des copains de mon club avec lesquels nous avons échangé jusqu’au moment du départ… et dans les « bouchons » qui nous ont forcés à quasiment marcher sur le premier kilomètre.

Mais ensuite, le plaisir a pris le dessus et je dois bien l’avouer, j’ai renoué avec le bitume.

Quel bonheur de pouvoir courir dans les rues somptueuses de notre capitale délivrée de la circulation, d’observer en toute quiétude les différents monuments !

Cerise sur le gâteau : tout cela, sous le soleil !

Je crois que je suis redescendue de mon petit nuage seulement à la sortie du Bois de Boulogne où j’ai commencé à véritablement m’intéresser à mon chrono.

Encouragée par les membres de mon équipe et ma famille venue pour l’occasion, portée par les spectateurs et les rythmes des différents groupes qui jouaient des airs connus à plusieurs endroits du parcours, je n’ai pas vu les kilomètres défiler.

Mais je n’ai pas oublié de m’arrêter au ravitaillement du quinzième kilomètre où je savais que se trouvait l’un de mes amis, Lionel, blessé depuis plusieurs mois. Il s’était inscrit comme bénévole sur la course.

Un petit salut rapide et j’étais regonflée pour le reste du challenge !

Voir ma famille à l’arrivée m’a également donné des ailes : on prend conscience dans ces moments-là aussi du soutien qu’elle nous apporte, une motivation supplémentaire qui vous conduit au dépassement…

theo.JPG

                                                               Mon plus fervent supporter…

Mes impressions ?

J’ai particulièrement apprécié cette course que j’ai abordée sans aucune pression, comme un entraînement ou une reprise qui devait me permettre de remettre les pendules à l’heure sur mes objectifs.

Aussi ai-je été agréablement surprise en découvrant mon temps : 1h32 !

Il n’y a plus qu’à se mettre sérieusement au travail pour progresser !

Faire partie de la Team TomTom m’a beaucoup aidée : j’ai notamment bénéficié de précieux conseils dispensés par Christelle Dauney et Julien Bartoli.

dauney.JPG

                                     Devant le stand TomTom avec Christelle Dauney

Ainsi, j’ai éprouvé énormément de plaisir et ai vécu intensément chaque instant, profitant du magnifique parcours de la course et de l’ambiance musicale. Fouler le bitume de Paris sans circulation a quelque chose de magique : les routes semblent s’offrir à nous et il se dégage une certaine quiétude des endroits habituellement fréquentés.

Partager ses impressions avec les membres de la Team TomTom à l’arrivée était particulièrement agréable et intéressant, d’autant plus que nous avons pu le faire en dégustant de bonnes glaces et des crêpes.

L’après-course a été un temps particulièrement riche et agréable, qui m’a également permis de faire de belles rencontres en relation avec un sport qui a tenu une grande place dans ma vie : le football.

domenech.JPG

                                                   À l’arrivée, avec Raymond Domenech

Je garderai de cette édition 2016 de belles images de notre capitale et le souvenir d’une ambiance sportive empreinte de partage telle que je les aime.

Merci à toute la Team TomTom !

Si vous souhaitez réagir à cet article ou si vous avez vous aussi participé à cette édition des 20 kilomètres de Paris et que vous souhaitez partager votre expérience, n’hésitez pas à mettre un commentaire sur ce blog ou sur la page Facebook Beerunneuse.

#beerunneuse #trail #trailrunning #run #running #runners #runaddict #20kmdeparis #tomtom #teamtomtom #paris #sun #athleisure #athlete #carperunem #carpediem

6 réflexions sur “Remise des pendules à l’heure avec la Team TomTom sur les 20 kilomètres de Paris

  1. marievielle 13 octobre 2016 / 11 h 47 min

    mais on est nous aussi

    J'aime

  2. marievielle 13 octobre 2016 / 11 h 51 min

    mais je suis moi aussi et l’on est nombreux j’en suis certaine , membre de l’equipe de tes supporters, chaque matin d’ailleurs au moment du petit dej estun moment de partage!! en attendant bravo à toi , je vois que je ne suis pas la seule a avoir quelques soucis respiratoires ces tps ci mais je n’aurais pas eu la force de courir si long puisque en ce momenet meme 5KMS Me sont penibles, je te felicite d’autant plus que tu as affronte plusieurs defis
    j’attends maintenant quelques recettes de « smoothies bowl » à moins que je n’ai manqué quelques articles???

    Aimé par 1 personne

    • beerunneuse 13 octobre 2016 / 12 h 59 min

      Merci Marie-Pierre ! Je suis vraiment contente que le blog te plaise. Je mets quelques posts de smoothies bowls sur ma page Facebook de temps en temps, mais je ferai bientôt un sujet. Oui, l’asthme est vraiment un problème tant que les traitements ne sont pas au point. Le tout est de s’écouter et de ne pas forcer les choses.

      Aimé par 1 personne

  3. marievielle 13 octobre 2016 / 14 h 18 min

    JE NE PENSE PAS EN ETRE ARRIVEE à un etat asthmatique je lutte contre la bronchite pour l’instant en evitant justement que cela ne se transforme en asthme mais chapeau tu sembles avoir vaincu cette sacree pathologie

    J'aime

  4. Yoann 14 octobre 2016 / 7 h 35 min

    On court ensemble la prochaine vu que t’es une fusée on pourra se tirer mutuellement

    Aimé par 1 personne

    • beerunneuse 14 octobre 2016 / 7 h 43 min

      Avec plaisir mon Super lapin gainé ! 😉En plus, je suis sûre de passer un super moment : tu as toujours le smile !☀️ Quant tu veux !😘

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s