Exior, le mix équilibré pour atteindre l’or

exior.jpg

De plus en plus de runners commencent à établir un lien entre leur nutrition et leurs performances, allant même parfois jusqu’à changer de régime alimentaire.

Ainsi, que ce soit par choix, pour suivre un phénomène de mode ou contraints par des problèmes de santé, beaucoup ont banni de leur alimentation le gluten.

Mais il reste difficile aujourd’hui de manger sans gluten : en effet, bien des aliments (charcuterie, pain blanc, plats industriels…) contiennent cette protéine présente dans le blé, le seigle et l’orge.

Lorsque j’ai commencé à courir en club, l’un des entraîneurs spécialisé en nutrition, Michel, est resté perplexe en apprenant mes problèmes de santé remontant à l’enfance, qui avaient un impact sur ma pratique sportive.

Il a immédiatement établi un lien avec le gluten – je tiens d’ailleurs à le remercier au passage, car cela m’a changé la vie. J’ai donc commencé à m’intéresser aux aliments sans gluten.

Toujours à l’affût des nouvelles tendances alimentaires et de nouveaux produits, j’ai découvert une nouvelle farine de qualité, Exior : l’association des ingrédients qui la composent en fait une bombe d’énergie pour performer.

Une composition savamment étudiée

Quand on pratique le trail et qu’on fait des ultras, on  est toujours en quête d’aliments qui peuvent nous fournir suffisamment d’énergie et nous aider à lutter contre la fatigue en nous rendant endurants.

Deux années de recherches ont permis de mettre au point la farine Exior en sélectionnant des ingrédients bio et sans gluten : de la farine de patate douce transformée en Afrique, des farines de riz et de sarrasin bio d’origine française, du psyllium et de la poudre à lever bio.

En choisissant de tels ingrédients, la société a voulu préserver toutes les valeurs nutritionnelles saines et naturelles des ingrédients pour élaborer un produit de qualité.

Ainsi, en confectionnant les fameux pancakes avec la farine, on se régale en faisant du bien à son corps : apports en glucides, protéines, fibres, antioxydants, calcium et vitamines garantis !

Je vous invite à vous rendre sur le site pour en savoir plus : http://www.exior.fr

Santé, liberté et créativité

Ce qui m’a immédiatement séduite, c’est la possibilité d’adapter la préparation des pancakes à son régime alimentaire : végétarien, vegan, paléo.

Il suffit juste de changer certains ingrédients en fonction de ses choix : le lait de vache peut être remplacé par un lait végétal, les oeufs sont facultatifs, etc.

Chacun peut y trouver son compte, en modulant la recette de base !

ingrédients.jpg

J’ai utilisé les ingrédients ci-dessus pour réaliser une recette sucrée : la farine Exior ne contient pas de sucre ajouté ni de matière grasse, il est donc possible de réaliser également des recettes salées.

panckes sucrés.jpg

Il n’y a plus qu’à libérer les talents culinaires qui sommeillent en vous !

Épices, arômes divers, herbes, fromages, graines, tout est permis pour découvrir de nouvelles saveurs.

Bien sûr, pour faire de ces pancakes un atout santé, tout reste une question d’équilibre !

Bien-être et performance

L’absence de gluten dans la farine Exior permet d’éviter tous les désagréments digestifs que l’on peut rencontrer lors des compétitions.

Comme ils fournissent de l’énergie et un apport en vitamines et oligoéléments, ces pancakes sont parfaitement adaptés à nos besoins de sportifs :

  • Consommés en phase préparatoire quelques jours avant la compétition, ils permettent de constituer des réserves en glucides et autres nutriments indispensables pour affronter l’épreuve dans de bonnes conditions.
  • Pendant l’effort, ils ont deux atouts majeurs : ils ont un goût excellent et ils sont hyper nutritifs. Pas besoin en plus de se poser de questions quant à leur digestion puisqu’ils sont sans gluten !
  • Après la compétition, ils permettent de reconstituer les tissus musculaires grâce à leurs nombreux apports. Nous les avons testés avec une amie après un entraînement, pour accompagner une soupe : nous avons apprécié leur goût – j’avais élaboré une recette salée avec des graines bio de sésame, tournesol, lin et pavot – mais également l’effet de satiété que nous avons ressenti en les consommant.

version-salee

 

Mes impressions

J’aime particulièrement le goût prononcé de sarrasin de ces pancakes, certainement mon côté breton – j’ai vécu de nombreuses années en Bretagne et suis une grosse consommatrice de sarrasin – qui ressort.

Je les ai justement testés avec plusieurs personnes pour voir le ressenti de chacune : nous avons unanimement été séduits par leur texture et leur goût. Je dois toutefois avouer que j’ai une préférence pour les recettes salées.

Le deuxième point séduisant que je souhaite aborder est la facilité de réalisation de ces pancakes : ils se préparent très rapidement, en mélangeant tous les ingrédients.

J’avais un peu peur de la cuisson, n’ayant pas de poêle à pancakes, mais la texture de la pâte est telle qu’une simple poêle suffit.

Le prix de cette farine peut paraître un peu élevé à l’achat :20,80 euros les 500g avec les frais de port, 30;80 euros pour un kilo. Il faut néanmoins savoir qu’on peut faire une cinquantaine de pancakes avec un sachet de 500g et que la farine, conditionnée dans un sachet hermétique, se conserve très bien.

Je compte essayer ces pancakes lors de mon prochain trail long, afin de voir s’ils me conviennent vraiment dans l’effort.

Actuellement, Exior connaît un certain développement dans le Sud et propose des dégustations sur les stands de certains villages de courses : Trail des Drailles du Lançon, Cross des Sapeurs Pompiers, Trail de Bornes-les-Mimosas, etc.

La marque commence à s’implanter chez différents distributeurs.

Adopter une attitude healthy en utilisant cette farine, pour en plus améliorer ses performances, je dis tout de suite : « Oui ! »

Si vous habitez en région parisienne et que vous souhaitez, comme moi, découvrir cette farine, il faut la commander en ligne sur le site http://www.exior.fr

Si vous souhaitez réagir à cet article ou poser des questions, n’hésitez pas à laisser un commentaire sur ce blog ou sur ma page Facebook Beerunneuse.

#beerunneuse #trail #trailrunning #run #running #sport #fit #fitness #nutrition #healthy #bio #performance

48 heures chrono au coeur des Monts du Pilat

groupe 2.JPG

Mais que s’est-il donc passé le week-end du 28 janvier 2017 au coeur des Monts du Pilat ?

On rapporte que de mémoire d’homme jamais le village du Bessat n’avait retenti de rires aussi tonitruants et connu un tel déferlement de Beerunneuses aussi déjantées !

Il faut dire qu’un événement extraordinaire avait lieu pour la première fois, organisé par Adevsport : un stage de trail blanc 100% girly !

Le Père Noël, qui connaît bien mon tempérament « tête brûlée », avait eu la bonne idée de glisser dans mes baskets ce judicieux cadeau : je n’ai guère eu l’occasion de courir dans la neige depuis que je suis en région parisienne, et ma première expérience de trail en montagne s’était soldée par une hypothermie et un mal des montagnes, lors de l’Andorra Ultra Trail !

Si j’ai renoué depuis avec les forts dénivelés, notamment lors d’un séjour dans les Alpes, je soigne encore mon vertige par l’hypnose.

groupe montée.jpeg

Je comptais sur ce stage pour découvrir de nouvelles sensations, obtenir de précieux conseils auprès de trailers aguerris et plus simplement, pour passer un week-end festif entre filles.

Je n’ai pas été déçue !

Retour sur une expérience inédite mêlant fun, plaisir, découverte, spa, fous rires, et bien sûr, sport.

Des sportifs passionnés et expérimentés

coach.jpeg

Quand on est une Beerunneuse passionnée, comment ne pas craquer pour l’un des stages organisés par l’association Adevsport ! http://www.stage-sportif.com

Trail, cyclo, triathlon, stages sur-mesure…

Une équipe de professionnels est à notre écoute pour s’adapter à nos demandes.

Concernant notre stage de trail blanc, nous avons été prises en charge par Stéphane Celle, un membre du Team « Terre de Running-Mizuno », dont le palmarès laisse rêveur :

     – Vainqueur de la Saintélyon Relais 2013 et 2015,

     – Vainqueur du Défi Vellave 2011,

     – 4 fois vainqueur de la Nuit Blanche du Pilat,

      – Vainqueur du Lozère trail 2013,

      -Vainqueur du trail de la Rosière 2016,

       -8ème de l’Endurance Trail des Templiers 2016.

Mais ce qui caractérise avant tout Stéphane, c’est son humilité, sa générosité, et son envie de vous mettre immédiatement à l’aise : j’ai vraiment redécouvert le sens de l’expression « se plier en quatre » avec lui. Il nous avait concocté un séjour aux petits oignons !

Il s’est adapté à tous les niveaux et s’est rendu disponible pour chacune d’entre nous.

Quelle patience également pour supporter nos discussions de Beerunneuses déjantées, ce dès le premier soir !

Éric LEGAT, également membre du Team « Terre de Running-Mizuno » faisait aussi partie de l’aventure : il nous a accompagnées lors de nos sorties, mais a également coaché une séance de préparation physique généralisée assez soutenue – nos abdos et nos obliques ont souffert !

eric.jpeg

Nous avons pu planifier nos courses avec ce sportif disponible et expérimenté, au palmarès impressionnant : équipe de France 100km, vainqueur du Marathon des Causses, 2ème à la Saintélyon…

D’autres personnes ont fait des interventions durant le stage : Nicolas Arbib, un ultra trailer de renom, nous a présenté ses jus vitaminés, son extracteur de jus et les super-aliments qu’il utilise pour les concocter – nous en parlerons dans un prochain article – et Olivier Ravel, naturopathe, a proposé une séance de réflexologie plantaire à celles qui le souhaitaient.

On n’a donc pas le temps de s’ennuyer durant le stage et les rencontres sont nombreuses !

Demandez le programme !

Peut-être vous demandez-vous comment s’est organisé notre séjour durant ce stage ?

Comme vous pouvez le constater, nous avons été gâtées, car la neige a été de la partie, nous permettant vraiment de découvrir les joies d’un trail blanc.

Voici le programme :

Samedi 28 janvier:

À partir de 8h30 : accueil des participantes

9h00: présentation du contenu du stage, présentation des participantes et testing produits (Mizuno, montres Suunto, jus, gels…)

10h30 : course sur neige ( 1h) et préparation physique générale 45′

12h : retour au gîte pour pause déjeuner

14h : échanges sur l’entraînement

14h30: course d’orientation par équipe

16h30 : Balnéo  chez Cap Oxygene 

18h30 : apéro jus organisé par Nicolas Arbib. Présentation des super-aliments.

20h: Repas , échange sur des thèmes au choix: entraînement, planification saison…

Séance de réflexologie pour celles qui l’avaient choisie.

Dimanche 29 janvier:

À partir de 8h : petit-déjeuner avec un atelier jus organisé par Nicolas Arbib

9h : approche théorique de la notion d’endurance

9h30 : sortie endurance de 1h 30 à 2h 30 suivant les groupes de niveau

11h :30 retour au gîte puis pause déjeuner

14h : marche nordique

16h : débriefing et fin du stage

Inutile de vous préciser que le séjour a été loin d’être reposant ! Mais les activités intenses ont alterné judicieusement avec des temps calmes.

Mes impressions

Les points forts du stage

Ils sont nombreux :

  • l’encadrement : comme je l’ai dit précédemment, parler avec des sportifs expérimentés est un vrai plus. Nous avons pu recevoir des conseils judicieux sur nos pratiques, découvrir une discipline très différente et de nouvelles sensations qu’il a fallu apprendre à gérer (les appuis ne sont pas du tout les mêmes sur la neige et nous avons pu l’expérimenter sur de la poudreuse et une neige plus tassée). Chaque interlocuteur était disponible et ravi de partager sa propre expérience. Nous avons eu une surprise de taille avec la visite de Séverine Bovero, troisième au championnat de France de la spécialité, qui a partagé nos sorties. J’ai vraiment apprécié nos échanges.

 

  • le cadre : le parc naturel dans lequel se déroule le stage est tout simplement fabuleux. Les paysages sont surprenants et certains parcours exigeants. Toute la famille peut y trouver son compte, entre les pistes pour pratiquer le ski de fond, la course et les randonnées. Nous avons été enchantées par l’épais tapis de neige qui recouvrait les sous-bois.

raph

 

  • l’hébergement et la restauration : rien à redire sur notre gîte qui accueille régulièrement des sportifs, dans le cadre de différents stages. Pensé par un triathlète, il est fonctionnel, agréable, au calme et possède même un atout de taille : une petite piscine intérieure ! Que dire également des petits plats cuisinés avec amour pour notre venue ! Une mention spéciale pour la tartiflette qui a été déclinée en de multiples variantes : avec fromage, sans fromage, avec lardons, sans lardons, etc. Difficile de s’y retrouver parmi les exigences d’un groupe de filles déterminées, mais Stéphane a assuré !

table.JPG

 

 

  • les intervenants : Olivier, le naturopathe, ainsi que Nicolas Arbib qui nous a proposé un atelier jus en lien avec le site http://www.ohmonjus.com/, nous ont captivées. Nous avons beaucoup appris sur nos habitudes alimentaires et les orientations à prendre pour obtenir de meilleures performances. Mais j’y reviendrai dans un prochain article.

atelier jus.JPG

 

  • les testings : je n’avais jamais eu l’occasion de tester des trails de la marque Mizuno. C’est chose faite ! Partenaire de l’événement, la marque nous a prêté deux modèles que nous avons pu apprécier. J’ai eu un véritable coup de coeur pour les miennes : légères et confortables, je ne les ai pas quittées d’une semelle ! Il ne me reste plus qu’à partir en quête de ces pantoufles de vair sur Paris.

mizun.jpeg

 

  • les activités proposées : le thème du stage était « trail blanc et spa ». Inutile de vous dire que la partie trail a été du pur bonheur ! Mais j’ai particulièrement apprécié l’activité spa : nous avons été transportées dans les pays de l’Est en pénétrant dans une yourte sous laquelle nous avons pu nous reposer après une journée intense. Le bain chauffé à l’extérieur était une pure merveille et notre groupe a même testé le choc thermique… en se jetant dans un tas de neige après une partie de boules de neige ! Une vraie cure de jouvence : j’avais l’impression d’avoir 10 ans !

appareils massage yourte.jpg

 

  • l’ambiance girly déjantée : certaines alchimies se font naturellement. Notre groupe s’est immédiatement bien entendu et la bonne humeur est vite devenue contagieuse. Si nous avons fait travailler nos abdos lors de la session de gainage d’Éric, je crois que nous avons tout autant sollicité nos zygomatiques. Tout le séjour s’est déroulé sans aucune pression, avec humour et légèreté. Un vrai plaisir de rencontrer des Beerunneuses qui partagent les mêmes valeurs : le sport plaisir (avec une certaineintensité tout de même !), la joie de vivre, le partage et la simplicité. Ce stage m’a vraiment permis de faire de belles rencontres…

beejump neige2.jpg

 

Les points faibles du stage

J’évoquerai pour ma part la durée, mais je suis un peu fautive : je suis partie le dimanche midi pour retrouver ma famille. Je n’ai donc pu participer à l’activité marche nordique, ce qui m’a frustrée.

Le stage passe trop vite, tant les activités et l’ambiance sont bonnes : on aurait envie de plus de jours. Bon, j’ai beau chercher, je ne vois pas de points faibles en fait.

Ah si ! Il faudrait, Stéphane, prévoir des balises un peu plus grosses pour le groupe de Beerunneuses blondes que nous avons formé avec Valérie et Isabelle. Je fais encore des cauchemars en essayant de chercher la balise 10 !

Je rappelle au passage, que j’ai aussi émis l’idée de faire une sortie nocturne dans la neige, mon côté noctambule qui rejaillit certainement depuis la Saintexpress en décembre !

balise.jpeg

Mes envies ?

Retourner au Pilat et surtout faire un trail blanc dès que possible !

Ce stage m’a réellement motivée et m’a redonné confiance pour affronter la montagne. Il ne me reste plus qu’à soigner mon vertige.

Mais ma plus grosse envie est certainement de revoir les copines rencontrées lors du stage, Valérie, Isabelle, Raphie, Laurence et « Bulle » avec lesquelles j’ai bien ri, et de partager, pourquoi pas, une course ou un nouveau stage avec Adevsport et ses intervenants exceptionnels…

Je vous fais suivre à ce propos le flyer pour le nouveau stage girly : envie de vous transformer en Fantômette le temps d’un week-end ?

girly-05-2017

girly-05-2017-verso

Affaire à suivre…

Si vous souhaitez réagir à cet article ou le commenter, vous pouvez le faire sur ce blog ou sur ma page Facebook Beerunneuse. N’hésitez pas également à me poser toutes vos questions, j’y répondrai avec plaisir.

#beerunneuse #trail #trailrunning #run #running #runners #runaddict #stage #adevsport #stagesportifs #pilat #fit #fitness #sport #neige #carperunem #carpediem #lavieestbelle

QuiToque, une solution équilibrée pour les runners pressés

quitoque.JPG

Pas toujours facile de trouver du temps pour concilier notre vie professionnelle, notre vie de famille et notre passion !

Tiens, il me semble que j’ai d’ailleurs déjà écrit plusieurs fois cette phrase dans divers articles.

Si en plus on est une Beerunneuse et qu’on cherche à adopter un mode de vie sain et équilibré pour être bien dans sa vie, ou qu’on est un Beerunner en quête de performance…

La société QuiToque a trouvé une solution idéale pour nous aider à avoir une certaine hygiène de vie , tout en nous faisant gagner du temps.

Peut-être avez-vous d’ailleurs déjà aperçu le nom QuiToque entre deux émissions sur votre écran LED.

J’ai reçu la semaine dernière un panier livré à mon domicile que j’ai tout de suite voulu tester.

Vous avez certainement pu apercevoir certaines de mes réalisations sur ma page Facebook ou sur mon compte Instagram.

Je vous propose aujourd’hui de revenir sur cette expérience culinaire à la portée de tous…

Une société toquée

L’aventure QuiToque commence en 2014, lorsque Céline, Grégoire et Etienne se rendent compte qu’il est vraiment difficile d’éviter une certaine routine en cuisine, quand on a un agenda de ministre et que faire les courses relève d’un véritable marathon, alors qu’une Beerunneuse n’a qu’une envie : se dégager du temps pour véritablement en préparer un.

Il est plus facile de se jeter sur un plat congelé tout prêt bourré de conservateurs que de se mettre à cuisiner après une lourde journée de travail et un entraînement de fractionné en club.

Le trio a alors eu l’idée audacieuse de créer une société afin de prouver aux consommateurs qu’il était possible de bien manger, en réalisant des assiettes appétissantes en un laps de temps avec des produits de qualité.

L’équipe est toute trouvée :

  • Céline élabore des recettes variées, équilibrées et simples à réaliser – nous ne sommes pas tous des cordons bleus !
  • Étienne s’occupe des partenaires afin de constituer des paniers avec des produits frais et de qualité, issus de l’agriculture raisonnée et d’origine française, voire de l’agriculture biologique. Je vous conseille d’ailleurs d’aller voir sur le site l’histoire des herbes aromatiques de Mandar ou du pain bio de Nantes.
  • Grégoire gère quant à lui la partie commerciale.

QuiToque, mode d’emploi

produits quitoque.jpg

Comme il est agréable de se faire servir à domicile au lieu d’aller pousser un caddy dans une grande surface anonyme et de faire ensuite la queue aux caisses !

Vous recevez chez vous votre panier préparé spécialement pour vous avec amour, l’amour des produits !

Cerise sur le gâteau : vous choisissez le créneau horaire qui vous convient, partout en France. Que demander de plus ?

Plus besoin de se déplacer pour la sempiternelle corvée des courses ou d’attendre le week-end pour espérer acheter des produits sains, bio et de qualité sur le marché.

QuiToque a pensé à tout : la société s’adapte à vos habitudes alimentaires.

Pour le moment, trois types de paniers sont proposés pour élaborer quatre repas par semaine :

  • le classique à 59 euros, soit 7,38 euros par repas,
  • le végétarien à 57 euros, soit 7,12 euros par repas,
  • le famille avec 5 recettes à 109 euros, soit 4,36 euros par repas.

Votre panier est divisé en deux parties : les produits à date longue et les frais. Il n’y a plus qu’à se mettre à cuisiner.

produits frais quitoque.jpg

Mais pas de panique ! Un livret est à votre disposition pour vous faciliter la tâche : vous avez une photo du plat à réaliser, des ingrédients – au cas où vous ne les connaîtriez pas tous, le temps d’indication de préparation et de cuisson pour chaque plat, les quantités en fonction des personnes, et enfin la recette.

recette.jpg

Croyez-moi, il n’y a pas besoin de s’appeler Cyril Lignac – un des chefs que j’admire, comme beaucoup le savent !- pour réussir ses préparations. Tout est expliqué pas à pas, ainsi que certaines techniques culinaires.

Pour rappel, je vous glisse quelques photos de mes réalisations.

soupe topinambours.jpg

                                                                  Velouté d’hiver au pistou de persil plat

riz.jpg

                          Wok de légumes au gingembre et sauce soja

Mes impressions

J’ai particulièrement aimé cette nouvelle expérience et ai apprécié le confort et le gain de temps avec la livraison à domicile. Le créneau horaire a été respecté et les produits sont arrivés bien emballés et frais.

Je cuisine énormément, mais j’ai découvert de nouveaux produits que je n’avais jamais eu l’occasion de préparer : les topinambours. Travailler avec des légumes de saison est intéressant et découvrir de nouvelles saveurs est une idée plutôt séduisante.

Pendant cette semaine de test, j’ai eu l’impression d’être un véritable petit chef : je cuisine des choses très simples en semaine, comme je n’ai pas toujours le temps de tout gérer dans mon planning. Les délais de cuisson et de préparation sont fiables. Avec un peu d’organisation, on a l’impression de manger comme au restaurant tous les jours !

Les plats sont généreux et gourmands, personne n’a quitté la table en ayant faim !

Deviendrais-je à mon tour toquée ?

Un gros atout : l’abonnement est sans engagement et se gère très facilement. Vous pouvez ainsi le suspendre si vous partez en vacances ou le résilier à tout moment.

Je vois néanmoins un point qui pourrait être amélioré : il serait intéressant d’avoir des idées de menus pour les repas de la semaine qui ne sont pas prévus, afin d’équilibrer notre alimentation. Mais je dis peut-être aussi cela car je me suis vraiment prise au jeu : cette expérience m’a redonné envie de cuisiner des mets raffinés pour tous les repas.

Le bilan est donc très positif.

Un cadeau pour les Beerunneuses

Si vous aussi vous avez envie de tenter cette expérience culinaire fort sympathique, j’ai un petit cadeau pour vous qui risque de vous plaire :

avec le code promotionnel suivant BEERUN40 vous bénéficierez de 20 euros offerts sur vos deux premiers paniers QuiToque.

Elle n’est pas belle la vie ? Alors vite à vos claviers, il n’y a plus qu’à commander.

https://www.quitoque.fr/

Si vous commandez un panier, n’hésitez pas à me faire part de vos retours.

gnocchis.jpg

                                          Gnocchis aux brocolis et à la sauce Alfredo

Pour vos remarques, commentaires ou questions, n’hésitez pas à laisser des messages sur le blog ou sur ma page Facebook Beerunneuse.

#beerunneuse #trail #trailrunning #run #running #runners #runaddict #sport #fit #fitness #training #nutrition #dietetique #alimentation #quitoque

On relâche la pression à la soirée BV SPORT

mannequin BV.JPG

À Saint-Étienne, on aime le sport !

Si la ville est connue pour sa célèbre équipe de foot, elle peut aussi se targuer de posséder une entreprise de qualité, réputée pour ses avancées dans le domaine de la compression.

Un véritable savoir-faire made in France !

J’ai découvert ce mercredi 25 janvier toute la gamme proposée par la société BV SPORT à l’occasion d’une soirée de présentation.

La marque ne m’était pas inconnue : on aperçoit son logo sur plusieurs produits dans divers sports (football, tennis, etc.) et j’avais déjà testé les manchons de compression BOOSTER  Élite, qui permettent de réduire la sensation de fatigue et donc d’améliorer les performances.

Mais lors de cette soirée, j’ai pu découvrir de nouveaux produits qui affichent de belles promesses. Une présentation sous le signe de la bonne humeur où médias et dirigeants de l’entreprise ont pu échanger

Naissance d’une technologie révolutionnaire

L’histoire de BV SPORT commence en 1989, lorsque deux médecins vasculaires décident de s’interroger sur l’amélioration des performances des sportifs de haut niveau. L’un d’eux, le Docteur Michaël Prüfer, est multiple champion du monde et champion olympique de ski de vitesse aux J.O. d’Albertville. Ils déposent des brevets et inventent le système révolutionnaire Booster Veines Sport. 

L’aventure BV SPORT est lancée…

Forte de son succès, la marque sera partenaire d’événements prestigieux : le Mondial 1998 avec l’équipe de France, le vol Soyouz TM29 en 1999, ou encore la Coupe du Monde de rugby avec l’équipe de France en 2007.

Des recherches permanentes permettent à cette société une évolution constante.

http://www.bvsport.com/fr/

Des équipements de pointe

produits bv.JPG

Chaussettes de récupération, Boosters, brassières, bonnets, la marque propose une multitude de produits pour aider le coureur à améliorer ses performances.

À la Saintexpress au mois de décembre, j’avais reçu une paire de chaussettes BV SPORT en goodies, spécialement conçues pour l’édition. J’avais particulièrement apprécié leur confort et leur technicité lors de la course. Je les mets régulièrement depuis et n’observe ni frottement, ni gêne.

Lors de la soirée de présentation, j’ai pu arborer un total look BV SPORT.

total lokk bv.jpg

Outre le côté esthétique que je trouve particulièrement réussi – le détail turquoise sur chaque pièce est vraiment très girly, j’ai découvert des vêtements extrêmement confortables et techniques.

J’ai testé le corsaire trail CSX femme avec un haut technique long RTECH femme.

cuissard-trail-csx-femme.jpg

J’ai immédiatement été séduite par le confort de ces vêtements : j’ai véritablement eu l’impression d’enfiler un collant !

Mon appréhension était d’avoir froid. Il ne faisait effectivement pas chaud mercredi dernier le long du Canal Saint-Martin, l’eau était gelée. Nous avons effectué un run et dès le premier kilomètre, j’ai oublié la sensation de froid.

Il faut dire que ce modèle est réalisé à partir d’une fibre innovante, Quantum Energy, qui maintient notre température corporelle à un degré idéal, quelle que soit la température extérieure.

J’ai pu de nouveau éprouver cette technologie dans des conditions plus extrêmes, lors d’un stage de trail blanc au Mont Bessat ce week-end : j’ai couru en corsaire et en tee-shirt dans la neige et n’ai eu froid à aucun moment, ce qui est un véritable miracle pour une Beerunneuse qui a tendance à être un tantinet frileuse.

bv tenue.jpg

Les mailles qui composent ces vêtements sont à rigidité variable, afin d’apporter une compression ciblée. Les muscles bénéficient ainsi d’un maintien optimal.

Que dire de la ceinture plate qui se fait littéralement oublier ? J’ai une taille un peu fine et certains bas que j’utilise ont tendance parfois à glisser lorsque je cours.

Miracle !

Je n’ai pas du tout eu ce souci depuis que je cours avec ce corsaire : il tient bien en place et je ne passe pas tout mon temps dans les montées à le remonter sans cesse.

Quant au haut RTECH, mêmes sensations !

Si je devais qualifier cette tenue de sport ? Un véritable doudou tant elle est douce et confortable !

Pour compléter ma tenue et arborer un total look, j’ai testé une paire de chaussettes de trail : la STX+. Eh oui, on peut être une Beerunneuse, aimer le trail et avoir envie de se faire plaisir d’un point de vue esthétique, ce n’est pas incompatible !

socquette-trail-evolution-bleu.jpg.png

J’ai particulièrement apprécié le maintien de ces chaussettes lié à une bande de stabilisation et à des protections, notamment au niveau de la malléole.

La semelle est tellement renforcée qu’on a l’impression d’avoir un petit coussin d’air dans sa chaussure. Je ne les ai testées que sur une dizaine de sorties jusqu’à présent, mais suis satisfaite de leur confort et du maintien qu’elles apportent.

Aucun frottement à déplorer !

Bilan de Beerunneuse

Comme j’ai pour habitude de le dire, affaire à suivre !

Je n’ai pas encore suffisamment de recul pour me rendre compte de l’évolution de ces produits dans le temps, mais mes premières impressions sont bonnes : qualité et confort sont au rendez-vous, tout en taillant une belle part à la performance.

Un autre produit a retenu toute mon attention : les brassières.

brassières.JPG

J’aime particulièrement leurs coloris lumineux et leur douceur.

J’ai eu l’occasion d’en tester une sur mon stage de trail ce week-end – l’organisation a un partenariat avec la marque – et je n’ai pas été déçue, tout comme les quelques filles qui ont eu l’occasion d’en porter.

Je vous en dirai plus dans un prochain article, si j’ai l’occasion d’en reporter.

Cette soirée a été l’occasion de rencontrer de nombreux sportifs d’autres disciplines (basket, foot…) dans une ambiance festive et chaleureuse.

Ce qui est certain, c’est que la marque a déjà conquis de nombreux athlètes et des sportifs de bien des disciplines.

Si vous avez des questions ou si vous souhaitez apporter votre témoignage sur la marque, vous pouvez le faire via ce blog en laissant un commentaire, ou sur ma page Facebook Beerunneuse.

#beerunneuse #trail #trailrunning #run #running #runners #runaddict #equipement #sport #compression #bvsport #training #socks #fit #fitness