Retour sur mon Odyssée Skechers

reception skechers.JPG

Connaissez-vous la marque Skechers ? Oui, forcément si vous suivez mes comptes Facebook et Instagram, car je poste depuis quelques mois régulièrement des photos de mes petites pantoufles au look très girly.

La marque américaine, qui a vu le jour en 1992 en Californie, n’a pas fini de parler d’elle : spécialisée à l’origine dans les bottes et les chaussures de planche à roulette, elle a ensuite posé ses jalons dans le domaine sportif. http://www.fr.skechers.com/

Vous allez me dire : »Ok ! Mais on n’en voit pas tant que ça encore sur les courses. »

Regardez bien autour de vous, la marque commence à faire des adeptes !

Si elle est depuis longtemps reconnue comme marque de streetwear dans nos contrées, sa réputation n’est plus à faire outre-Atlantique, elle arriverait même à ce qu’on dit, dans le peloton de tête des meilleures ventes…

Comme je vous le laissais entendre précédemment, j’ai eu la chance de pouvoir tester un modèle de la gamme Performance : la GOrun 4.

Retour sur ma story avec un modèle coup de coeur…

Féminité et légèreté

skechers conflans

Je ne vous apprendrai pas, Messieurs, que la gente féminine est sensible au design et au confort de ses chaussures de vair.

Avouons-le, l’esthétique a une part importante dans nos choix de runneuses.

Une belle chaussure va immédiatement attirer l’oeil et nous séduire, avant même que nous ne nous intéressions à son confort – ne voyez là aucune parallèle ou sous-entendu avec quelque autre chose que ce soit.

Quand j’ai ouvert ma boîte et que j’ai découvert ma paire de Skechers GOrun 4, je suis tombée immédiatement sous le charme.

Il faut dire qu’elles ont des atouts qui ne sont pas des moindres : coloris girly, coupe dynamique avec des semelles crantées, légèreté (230 grammes) et confort avec un drop de 4 mm. Un trou présent à l’arrière de la chaussure facilite l’entrée du pied.

Tout ce qu’il faut pour séduire une Beerunneuse !

Il ne me restait plus qu’à les tester sur une longue période, afin de pouvoir faire un retour pertinent.

Place au test !

 

Pour bien appréhender le modèle, j’ai choisi de le tester sur plusieurs distances et types de terrains : sur route, sur chemins, en sous-bois, sur piste, etc.

J’ai également pu le faire lors de variations climatiques, ce qui permet également de tester l’adhérence de la chaussure.

J’ai apprécié le confort sur toute la durée des tests : le chaussant n’est ni trop large ni trop serré, l’amorti m’a paru satisfaire mes attentes, du moins sur de courtes distances.

Je les ai portées essentiellement pour mes entraînements sur piste et lors de distances inférieures à 20 kilomètres.

Leur légèreté est indéniable : j’ai particulièrement apprécié de les mettre lors de mes entraînements sur piste où je me suis rendu compte de leur dynamisme. On les oublie complètement !

En revanche, au-delà de 15 kilomètres, j’ai ressenti quelque gêne liée à un amorti peut-être trop faible pour moi. J’ai pu faire ce constat sur les 20 kilomètres de Paris notamment.

Je ne les ai donc portées par la suite que sur des distances inférieures à 20 km.

Un petit point m’a gêné également, mais il est lié à ma pratique de traileuse. Je ne peux en effet m’empêcher de rejoindre un sentier perdu en pleine nature, même lorsque je pars avec des amis faire un entraînement : l’appel de la nature !

Or la semelle des GOrun 4 est très particulière, puisqu’il y a de nombreux interstices ; combien de fois me suis-je retrouvée avec des « claquettes », parce qu’un gravillon ou une pierre était venue s’y loger ! Outre le bruit, la sensation est fort désagréable.

Mais j’ai une bonne nouvelle, car sur les nouveaux modèles, ce problème n’existe plus : la semelle est bien plus adaptée !

Mes impressions

 

skechers venise

Comme vous avez pu le constater, je suis globalement satisfaite de ma paire de GOrun 4, qui m’a accompagnée même lors de mes périples de GlobeBeerunneuse à Venise. Je peux même dire que je l’adore !

Je suis un peu indisciplinée et aime sortir des sentiers battus, ce qui n’est manifestement pas leur cas : à chaque chaussure son usage ! Point de sentiers boueux ou caillouteux pour ces extra-légères qu’il faut garder pour le bitume.

J’ai pris plaisir à les mettre lors de courses sur bitume et de footings de moins de 15 kilomètres. Au-delà, je serai tentée par un modèle avec plus d’amorti.

Je trouve la marque intéressante, car elle propose un excellent rapport qualité-prix. Le poids plume et l’esthétique de ces petites routardes me séduisent également.

Je les ai plutôt malmenées et suis satisfaite de leur degré d’usure. Mais l’âge de la retraite a sonné pour elles !

Je pense repartir sur un modèle de la marque, séduite par leur légèreté, mais mon coeur balance encore entre un modèle route ou trail.

La marque se développe et une boutique Skechers va ouvrir bientôt près de chez moi, à Cergy.

Affaire à suivre !

Si vous souhaitez réagir à cet article ou me poser des questions, n’hésitez pas à le faire via ce blog, ma page Facebook ou ma page Instagram.

Vos commentaires sont aussi les bienvenus si vous connaissez la marque.

#beerunneuse #trail #running #shoes #test #skechers

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s