CHONDRO-AID, l’allié des traileurs pour de bonnes articulations

mouvement

« Pour courir longtemps, ménage tes articulations… »

Telle pourrait être la devise des traileurs !

Combien de participants ai-je déjà entendu sur des courses – lors de la soirée de gala du Half Marathon des Sables notamment – évoquer des douleurs ou des gênes au niveau de leurs articulations ?

Des études l’ont démontré : les trails et les ultras mettent à rude épreuve nos organismes et nos articulations. Terrains meubles, descentes techniques, sols rocailleux, autant de facteurs qui ont un impact sur nos chers cartilages.

Si le renforcement musculaire peut permettre d’éviter les blessures et de soulager nos articulations, j’ai découvert récemment un produit des laboratoires Arkopharma, CHONDRO-AID, qui a retenu toute mon attention pour deux raisons : la première est qu’il respecte les rythmes chronobiologiques.

Comme vous le savez, la Bee est curieuse. J’ai déjà évoqué dans un article des en-cas pour les courses respectant la chrononutrition, qui m’avaient véritablement séduite et que j’avais emmenés sur mon ultra.

Christelle MDS WEB (3)

Vous me direz quid des articulations ? Quel peut être l’intérêt de la chronobiologie ?

C’est bien simple : nos articulations sont énormément sollicitées pendant la journée par nos diverses activités, voire malmenées lors de certains de nos challenges, alors que la nuit, elles sont au repos.

Le laboratoire Arkopharma a tenu compte de ces données pour apporter des solutions pour soulager nos gênes et douleurs : il propose des produits qui mettent l’accent sur les fonctions cellulaires la journée, axés sur la défense contre les agressions et à base de curcuma, poivre gris et ovomet (une substance composée essentiellement de membrane d’œuf), et la nuit, d’autres qui permettent le renouvellement des cellules – c’est exactement le même processus que pour la peau – contenant du manganèse, de l’acide hyaluronique, de la vitamine D, de la glucosamine et du reveratrol.

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais ma hantise est de ne plus pouvoir m’adonner à ma jolie passion : l’ultra trail.

Bien souvent, j’entends des amis autour de moi me dire qu’ils ont arrêté cette pratique à cause de douleurs, de gênes ou sur avis médical.

Comme vous vous en doutez, l’immobilisme est l’ennemi juré de la Bee : je me dis que donner un petit coup de pouce à mon organisme, plus particulièrement à mes articulations, tout en respectant les rythmes chronobiologiques, peut être une façon de poursuivre mes aventures dans le temps…

Affaire à suivre…

 

Cet article est sponsorisé par les laboratoires Arkopharma.

Si vous souhaitez poser des questions, réagir ou faire part d’un commentaire, n’hésitez pas à le faire via ce blog ou par le biais de mes pages Facebook et Instagram Beerunneuse.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s