L’année dernière, j’avais participé à la course du lac de Vassivière et avais fait un podium : l’occasion de gagner et de pouvoir ainsi faire le test d’une superbe paire de Saucony Ride ISO 2.

En effet, le premier prix était une paire de running, des Brooks très exactement. Or j’avais dû quitter la Creuse après un repas et une belle baignade dans le lac. Je n’avais donc pu aller chercher mon lot à la boutique spécialisée dans le running / trail à Limoges : Running 87.

Un cadeau de Noël inattendu

Mais j’avais eu en ligne Ludovic Vergnaud, le gérant très pro et sympathique de la boutique, qui m’avait dit de passer chercher la paire quand je voulais.

Comme je passais les fêtes en famille à Limoges, c’était l’occasion de lui rendre une petite visite.

Mais il a fallu trouver chaussure à mon pied : en effet, plus de Brooks à ma taille !

Ludovic m’a donc conseillé deux autres paires pour faire mes entraînements et des distances longues. J’ai alors opté pour les Saucony Ride ISO 2, car je n’avais jamais acheté de baskets de cette marque. J’avais pourtant de bons retours.

C’était donc l’occasion de pouvoir me faire ma propre idée.

Retour sur mon test d’une chaussure de running polyvalente qui fait bien le job…

Saucony, une marque leader

Logo de la marque Saucony représentant le fleuve et les rochers
Logo de la marque Saucony

Je n’ai découvert la marque que depuis près d’un mois – les modèles bien évidemment, car je la connaissais de nom ! Mais je me suis rendu compte qu’elle avait déjà une longue histoire.

Fondée en 1898, l’entreprise américaine porte le nom d’un fleuve de Pennsylvanie (à l’est des Etats-Unis), le Saucony Creek. On a installé en effet la toute première usine près du cours d’eau.

Pour une amoureuse des langues et de l’étymologie comme moi, une recherche s’est donc naturellement imposée : « saucony » signifie en fait « à l’embouchure d’un ruisseau ». Le logo de la marque représente d’ailleurs le courant du cours d’eau, ainsi que les rochers.

Spécialisée dans les chaussures, elle fut ainsi rachetée à plusieurs reprises. Deux dates marquent en effet un tournant de son histoire :

  • en 1968, un Russe, Abraham Hyde rachète l’affaire et l’oriente vers la course à pied.
  • en 1983, le Néo-Zélandais Rod Dixon remporte le marathon de New York avec des Saucony aux pieds.

La marque fera ensuite parler d’elle à plusieurs reprises à la suite de cet exploit.

Présentation de la Saucony Ride ISO 2

Vue d'ensemble de la Ride ISO 2 de Saucony
Le modèle Ride ISO 2 de la marque Saucony

Mais revenons à nos baskets, et plus précisément au modèle que j’ai pu tester depuis les vacances de Noël : la Saucony Ride ISO 2.

Je cherchais en effet une chaussure de running avec suffisamment d’amorti pour m’accompagner sur mes sorties longues et mes entraînements. Sur le papier, le modèle avait l’air de convenir au job.

Caractéristiques de la Saucony Ride ISO 2

  • DROP : 8 mm
  • POIDS : entre 249 et 279 g
  • COLORIS : 7 coloris disponibles
  • PRIX : 140 euros hors soldes
  • EVERUN : concept d’amorti qui offre dynamisme et durabilité
  • ISO Fit : manchon intérieur qui épouse le pied et permet du maintien et du dynamisme
  • SEMELLE TR-IFLEX : diffuse l’impact et assure une adhérence maximale
  • MAILLE TECHNIQUE : assure la respirabilité de la chaussure. L’extrémité en maille jacquard offre un certain confort, avec des renforts idéalement positionnés
  • FOULEES UNIVERSELLES

Ses promesses

Avec cette chaussure de running Ride ISO 2, la marque Saucony a voulu allier à la fois le confort avec un bon amorti à un certain dynamisme pour s’attaquer aux longues distances.

Le test de la Bee

La Bee tenant une huitre sur les sentiers côtiers, après avoir couru avec sa paire de Ride ISO 2 Saucony
Test de la Ride ISO 2 de lamarque Saucony sur les sentiers côtiers

On ne peut pas dire que j’ai ménagé ma jolie paire de Saucony Ride ISO 2 ! En effet, elles ont parcouru des kilomètres depuis le moment où elles ont pris place sous mon sapin de Noël !

Un design séduisant

Leur coloris jaune-vert flashy m’a immédiatement séduite : on ne change pas une Bee girly !

A peine déballées, je n’ai ainsi pu résister à l’envie de les essayer !

Irrésistible curiosité de Bee !

Un confort exceptionnel

J’ai immédiatement apprécié leur confort : en effet, j’ai un pied fin et je les ai enfilées facilement. Mon pied n’est pas comprimé et n’a pas non plus trop d’espace. Un juste milieu !

Vision générale de la Ride ISO 2 en jaune et vert
La Ride ISO 2, un véritable chausson !

On s’y sent tellement bien qu’on troquerait presque ses charentaises !

Des tests concluants

En cette période de Noël, les sentiers limousins étaient particulièrement boueux : j’ai donc préféré les étrenner sur les bords de Vienne, qui n’ont pas démérité.

Leur joli look simple a vite perdu son panache : de jaunes fluo, elles sont en effet devenues mouchetées ! L’hiver et la boue font des ravages sur nos chaussures de runners aux tons clairs !

Je les ai testées lors de sorties sur routes et sentiers, sur des distances allant de 8 à 24 kilomètres : leur point fort est vraiment leur confort. Si la semelle est épaisse et me faisait un peu peur au niveau dynamisme, mes doutes se sont vite estompés. Je n’ai en effet pas le pied qui chauffe à la fin de mes sorties, ni de quelconques douleurs.

La Saucony Ride ISO 2 permet aussi de bonnes pointes de vitesse. J’ai ainsi pu l’apprécier lors de mes entraînements en fractionné sur piste.

Tige de la Ride ISO 2
Tige de la Ride ISO 2

Sa semelle Tri-Flex assure également une bonne adhérence. Je les ai testées la plupart du temps sous la pluie – et même sur un sol gelé le premier janvier en Baie de Somme : pas de chutes ni de glissades franches à déplorer !

Semelle avec technologie Tri Flex de la ride iso 2
Semelle de la Ride ISO 2 de Saucony

Leur point fort ? Le chaussant qui est vraiment parfait : en effet, mes pieds sont bien souvent enserrés ou se baladent dans les modèles que je teste. Je n’ai pas ce souci avec ce modèle qui assure un excellent maintien.

Ma conclusion de Bee

Depuis que le Père Noël limousin est passé, j’ai effectué plusieurs centaines de kilomètres avec ce modèle. Je lui attribue donc la note de 8,5 / 10.

C’est un modèle que j’ai immédiatement adopté pour mes sorties longues. Conquise, j’ai même décidé de découvrir la petite soeur en trail – merci d’ailleurs à Terre de Running Dijon et à Rémy qui m’ont fait confiance.

Ses plus

  • le confort, un des points indispensables pour une Bee qui aime le long
  • un réel dynamisme
  • leur design
  • un amorti qui confère une bonne absorption des chocs
  • leur chaussant

Ses moins

  • un poids peut-être un peu lourd par rapport à d’autres modèles

Pour clore cet article, je voulais sincèrement remercier Ludovic Vergnaud, gérant de Running 87, qui m’a permis de découvrir cette marque qui m’a vraiment tapé dans l’oeil.

Si vous voulez donner votre avis sur le modèle, partager votre expérience ou simplement faire un commentaire, n’hésitez pas.

Si l’article vous a plu, je vous invite à le partager via ce blog sur vos réseaux sociaux et à faire découvrir le blog à votre entourage.